#blockchain#décentralisation#DLT#protection des données

Portrait d’Harry Alpin – CEO de Nym – Technologies Blockchain

 Les métadonnées, au coeur du capitalisme de surveillance La collecte de données a dominé les modèles commerciaux de la Silicon Valley au cours de la dernière décennie et est rapidement...


13 mai 2020

Articles en lien

Les métadonnées, au coeur du capitalisme de surveillance

La collecte de données a dominé les modèles commerciaux de la Silicon Valley au cours de la dernière décennie et est rapidement devenue la norme pour monétiser l’activité en ligne. La compréhension et la prévision du comportement des utilisateurs sont désormais au cœur des entreprises des anciens et des nouveaux médias, par exemple, du Financial Times à Facebook, qui est connu pour avoir vendu ses utilisateurs à ses clients commerciaux comme Cambridge Analytica.

Ces modèles axés sur les données, connus collectivement sous le nom de capitalisme de surveillance, ont produit des monopoles technologiques géants qui supervisent un système de contrôle sans précédent. Pendant ce temps, les gouvernements se battent pour préserver un pouvoir centralisé et gérer des populations polarisées en censurant et en contrôlant fortement l’internet, le fragmentant encore plus.

Dans ce climat, la perspective d’avoir une vie privée en ligne est en train de se désintégrer. Il est important de réaliser à quel point la technologie actuelle est insuffisante pour préserver la vie privée. Un messager privé comme Signal peut crypter le contenu d’un message, mais les métadonnées identifiant le moment, l’expéditeur et le destinataire sont accessibles à des tiers puissants qui surveillent l’internet et peuvent facilement identifier les utilisateurs.

Dans ce monde de données volumineuses, ces informations sont à bien des égards plus précieuses que le contenu des messages – elles peuvent être utilisées par des systèmes d’analyse sophistiqués et omniprésents pour déterminer la nature de vos relations sociales et ainsi prédire vos caractéristiques et préférences personnelles.

La technologie nécessaire pour garantir la confidentialité en ligne est restée sous-développée jusqu’à présent pour des raisons liées aux limites de l’informatique, des réseaux, de la recherche et du financement. Nym qu’il est désormais possible de surmonter ces limites et de déployer une technologie qui offre de solides garanties en matière de respect de la vie privée, qui évite les tiers de confiance et qui résiste à la surveillance.

En 2019, une équipe de chercheurs et de programmeurs travaillant dans le domaine des technologies d’amélioration de la vie privée a fondé Nym afin de créer une infrastructure de protection de la vie privée qui pourrait mettre fin à la surveillance des données personnelles des utilisateurs par les entreprises et les gouvernements.

Quelle est la différence entre un VPN et le réseau mix de Nym ?

La solution de protection de la vie privée en réseau la plus populaire actuellement est le VPN (réseau privé virtuel), qui offre une protection au niveau du réseau via un tunnel crypté entre l’ordinateur d’un utilisateur et celui d’un fournisseur de VPN. Toutefois, les VPN sont souvent mal configurés et, même lorsqu’ils sont configurés correctement, ils n’offrent pas une réelle protection de la vie privée ni une résistance suffisante à la censure.

Les fournisseurs de VPN peuvent également observer l’ensemble du trafic sur le réseau entre les utilisateurs.trices et l’internet public, en sachant exactement à quels services ils accèdent à un moment donné. L’utilisateur.trice doit être certain.e que le fournisseur de VPN n’utilise pas ses informations de manière malveillante et ne tient pas de registres.

Le réseau « mix » est un réseau de superposition anonyme qui assure un fort anonymat au niveau du réseau, même face à des systèmes puissants capables de surveiller passivement l’ensemble du réseau. Le réseau « mix » décentralisé, sans tiers de confiance, et n’a donc pas besoin d’un fournisseur de confiance comme un VPN.

Contrairement à Facebook Connect et aux services similaires basés sur une authentification comme « Connectez-vous avec Google », les noms d’utilisateur.trice et mots de passe traditionnels, ou même les paires de clés publiques/privées, les identifiants Nym permettent aux utilisateurs.trices de s’authentifier et d’autoriser le partage de données sans révéler volontairement aucune information à un tiers. Il n’y a pas de tierce partie centrale en charge des identifiants, et les utilisateurs.trices restent totalement maîtres de leurs propres données, ne les divulguant qu’à ceux qu’ils souhaitent. Un utilisateur.trice peut stocker ses données où il veut (y compris sur ses propres appareils), et contrairement à d’autres solutions comme les identifiants décentralisés du W3C, un utilisateur.trice ne stocke rien sur la blockchain, ce qui offre une meilleure protection de la vie privée.