#Industrie 4.0#innovation#The Shapers

Deux neuchâtelois lauréats pour le prix romand « Industrie 4.0 – The Shapers » 2020

Deux des lauréats du prix « Industrie 4.0 - The Shapers » 2020 sont du canton de Neuchâtel. Stéphane Poggi, dirigeant de Felco et Christophe Taramarcaz, dirigeant de HoroSys. Ce concours est...


17 mars 2020

Articles en lien

Deux des lauréats du prix « Industrie 4.0 – The Shapers » 2020 sont du canton de Neuchâtel. Stéphane Poggi, dirigeant de Felco et Christophe Taramarcaz, dirigeant de HoroSys.
Ce concours est organisé pour la troisième fois par ManufactureThinking.ch et les Chambres de Commerce des cantons de Neuchâtel, de Vaud, de Genève, du Jura et du Jura bernois. Il met en avant des personnalités innovantes de l’industrie romande et leurs réalisations dans l’innovation de rupture. Le jury de cette édition est composé de 15 membres issus de différents domaines d’activité.

Qui est Stephane Poggi, un des deux lauréats du canton de Neuchâtel ?

Stephane Poggi dirige l’entreprise Felco Motion depuis 2010. Il est à la recherche de solutions innovantes pour les produits et services que le groupe Felco offre à ses clients. Une personnalité passionnée par l’innovation et qui pense « out of the box ». Felco Motion a été créée pour être le pôle d’innovation du groupe Felco. Sa société a pris le challenge de trouver une solution innovante pour assister les vignerons dans les tâches les plus difficiles.
L’entreprise neuchâteloise Felco Motion a créé un concept de service, la solution Digivits. Il s’agit d’un service connecté pour la viticulture de précision. Le projet a débouché sur le développement d’un système de géolocalisation de précision et d’une interface web permettant la visualisation et le traitement des données issues d’un appareil portable de collecte de données. Parallèlement, un consortium de compétences régionales a été créé dans le domaine de la digitalisation d’activités en extérieur, telle que la viticulture.
Le NECO a soutenu la société Felco Motion SA pour son projet innovant via l’aide NPR

Qui est Christophe Taramarcaz, l’autre lauréats du canton de Neuchâtel ?

Christophe Taramarcaz dirige l’entreprise HoroSys depuis sa création en 2015. Il a passé plus de 25 ans dans la conception des machines pour le secteur de l’horlogerie. Durant ces années d’expérience, il a pu constater que les machines sont coûteuses et lourdes pour les PME. Tout va changer après une visite au Japon et au consortium japonais DTF (Desktop Factory), dont le concept est la production flexible et efficace de petits articles avec de petits systèmes et de petits lots de divers types d’articles.
Le projet Smart Micro Factory (SMF) a vu le jour peu de temps après. Il a pour ambition de démontrer la faisabilité d’une usine de production flexible, complète, reconfigurable et qui tient sur un établi. Il doit également favoriser la mise en place d’un pool de compétences SMF, la création de modules et outils logiciels nécessaires à la réalisation de micro-usines flexibles et la réalisation de deux lignes pilotes évolutives correspondant aux besoins des partenaires industriels, avec des processus d’assemblage typiques de l’industrie microtechnique locale.
En 2018, dans le cadre d’un projet NPR, le NECO a appuyé ce projet.